Լեա և Նապոլեոն Բուլուկեան հիմնադրամ՝ Լիոնյան շրջանի կարևոր գործընկեր

14/02/2019

Implantée à Lyon, la Fondation Bullukian décline ses activités autour des trois mots qui font son slogan : innovation, culture, solidarité. Cette fondation, créée en 1986 par Napoléon Bullukian, rescapé du génocide arménien, a pour objectifs d’encourager la recherche et le développement dans les domaines de la santé, l’environnement et l’innovation, mais également dans le domaine culturel et artistique en apportant son soutien aux jeunes artistes. Comme le précise son Président Jean-Pierre Claveranne, « la fondation organise place Bellecour des expositions destinées à faire connaître et émerger de jeunes artistes, et finance des congrès ou des recherches en France et à l’étranger ». Ainsi, à l’heure actuelle, la place Bellecour de Lyon reçoit l’exposition Tutunjian/DI Fabio.

Le troisième volet d’engagement de la fondation est celui des œuvres sociales arméniennes. Tous les ans, la Fondation Bullukian finance plusieurs projets proposés par ses fondations abritées (dont UGAB France fait partie) mais également de toute structure qu’elle soit basée en France ou en Arménie, dont le projet retient l’intérêt et correspond aux critères prédéfinis. Ces projets vont de la construction d’un atelier de céramique à Gyumri et la rénovation des écoles dans les villages arméniens jusqu’au financement du fonctionnement de la Chaire d’Arménologie de l’Université catholique de Lyon.

Cette année, l’Université française en Arménie entame un partenariat avec la Fondation Bullukian autour du projet du campus UFAR20+. Ce partenariat rentre parfaitement dans la continuité des relations fortes que l’UFAR a tissées avec la région Auvergne-Rhône-Alpes, tout d’abord à travers son partenaire historique, l’Université Jean Moulin Lyon 3. Jean-Marc Claveranne, président de la Fondation Bullukian fait partie du comité de campagne de la levée de fonds UFAR20+ et considère l’engagement dans ce projet comme étant son « ardente obligation » : « Toute la fondation Bullukian se joint à moi pour affirmer que l’UFAR est un atout essentiel au service  du développement de l’Arménie, des pays du Caucase et au-delà  une tête de pont pour la francophonie. Se mobiliser pour le développement l’UFAR et son projet de campus UFAR 20+ est une ardente obligation pour tous ceux qui croient au développement de l’Arménie et de la francophonie. ».

En savoir plus sur la Fondation Bullukian