Développer l’esprit d’entreprendre : un des enjeux importants de l’UFAR

27/02/2019

UFAR20+ est souvent perçu comme un projet qui donnera un nouvel élan au développement de l’université et motivera le lancement de nouvelles initiatives. Attentive aux actualités du monde des études supérieures, l’UFAR n’attend pas les conditions matérielles pour innover et investir dans la qualité de ses enseignements. L’esprit entrepreneurial est une des compétences importantes que l’UFAR veut développer chez les jeunes : depuis 2018, des modules d’entrepreneuriat sont régulièrement organisés à l’université.

 

En octobre 2018, en partenariat avec UGAB Paris, l’UFAR a accueilli des intervenants français dans le cadre d’un programme sur la base du volontariat des étudiants autour des sujets de creative thinking, design thinking et pitching dans le domaine de l’entrepreneuriat. Ces modules, ouverts à tous, ont permis aux participants de se présenter plus tard à des événements et concours d’entrepreneuriat.

 

Du 22 au 24 février, les étudiants de l’UFAR ont pris part au Startup boost WE (SBW), organisé par la fondation Catalyst et soutenu par l’Union européenne. Cet événement fait partie du projet EU4Business SMEDA de l’UE, destiné à soutenir le développement des PME. Le SBW a pour but de développer chez les jeunes arméniens l’esprit entrepreneurial et les capacités de travailler dans une équipe. Le temps d’un week-end, 120 étudiants de 7 universités ont formé des équipes, généré des idées et essayé de les réaliser en les intégrant dans une dimension startup. Ils ont eu l’opportunité de rencontrer et de travailler avec des entrepreneurs professionnels, mentors et investisseurs.

 

Cette semaine déjà, de nouveaux modules démarrent : dans le cadre du projet « Creative spark » de British Council, 3 jours d’atelier sont organisés au sein de l’UFAR, du 1er au 4 mars, autour de l’entrepreneuriat créatif. Dirigé par Kristina Sargsyan qui est facilitatrice des modules entrepreneuriat et chargée des relations avec les entreprises NTIC à l’UFAR, cet atelier a 3 composantes importantes : une première journée est consacrée à la formalisation d’une idée et la création d’une équipe pour sa réalisation. Comme le note Kristina : « c’est souvent mieux quand les étudiants ne viennent pas avec une idée figée, car dans le cas contraire il est assez difficile d’adapter leur idée aux conditions et au contexte, alors que la flexibilité est une des choses les plus importantes dans l’entrepreneuriat. » La deuxième journée de travail est concentrée sur le développement des relations clients avec une dimension commerciale et la création d’un prototype du produit. La dernière phase de l’atelier consiste à « publier » le produit à travers un film, un « vidéo pitching » et une présentation en direct sur le réseau internet.

 

Ce genre d’ateliers et modules proposés par l’UFAR et ouverts à tous les étudiants sont une véritable opportunité de développer l’esprit d’initiative des jeunes et de les inciter à entreprendre.

Pour s'inscrire à l'atelier « Creative spark »