Digitain, une société en solutions logicielles qui s’engage pour l’éducation et le mode de vie sain

08/05/2019

Le 28 avril 2019 l’UFAR avait organisé un événement sportif dont le sponsor principal était Digitain. Après une journée riche et intéressante nous avons visité le siège de la société pour mieux connaître ses activités et les raisons de soutenir notre initiative. Nous avons rencontré Sona Grigoryan, directrice des ressources humaines et de développement qui nous a parlé de l’histoire de la société, de la culture de travail qui y règne, des ambitions de Digitain ainsi que du partenariat avec l’UFAR.

 

Digitain est une société qui propose des solutions logicielles dans le domaine des jeux en ligne et réels. Elle trouve ses origines dans le Armenian Lottery, connu depuis les années 90. En 2004 elle commence à se présenter avec la marque Totogaming et depuis 2012 le vecteur corporatif se tourne vers le modèle B2B en donnant naissance au Digitain.

 

Actuellement Digitain compte plus de 1300 employés en Arménie et projette l’ouverture des bureaux à l’étranger. Comme le remarque la directrice RH Sona Grigoryan : « La plus grande force et le garant de compétitivité dans le domaine est notre expérience de plusieurs années. Nous essayons de transmettre le savoir et les valeurs aux nouvelles générations d’employés, de développer et élargir la société, les produits et le nombre de partenaires ». Les activités de Digitain tournent autour des grands événements sportifs du monde et s’appuient aussi sur la production de leurs propres jeux. Si dans le cas des événements sportifs les facteurs les plus importants sont les connaissances en mathématiques des bookmakers et leur expérience, dans le cas de la production, les employés mettent en œuvre leur créativité pour proposer des solutions professionnelles.

 

Pour rester compétitif, Digitain repose aussi sur la qualité de service proposé qui les aide en même temps à conquérir le marché international. Comme le note Sona : « Nous offrons aux partenaires plus que nous avons promis. Notre principal marché de consommation se trouve en dehors de l’Arménie, on peut dire que le fonctionnement de la société repose sur le marché international ce qui nous oblige à être encore plus professionnel pour correspondre aux standards internationaux ».

 

 

16ac907e-41b7-4a66-b21b-fa018060261f

Sona Grigoryan, Directrice des ressources humaines et de développement chez Digitain

 

En parlant des orientations stratégiques et des ambitions de la société, Sona souligne l’objectif de devenir le meilleur employeur de l’Arménie en matière des conditions de travail, avec des salaires compétitifs et des possibilités de développement personnel et professionnel offertes aux employés. « Nous accordons une grande importance au développement professionnel, nous réalisons régulièrement des évaluations de la nécessité de qualifications et offrons la possibilité de participer aux cursus de qualification locaux et internationaux ».

 

Les travaux de la construction du nouveau grand bâtiment de Digitain sont en cours. Dans le futur, la relocalisation permettra à la société d’approcher la réalisation de ses objectifs : « Le nouveau bâtiment sera équipé en technologie innovante et permettra de proposer aux employés les meilleures conditions de travail : espace de détente, salles de réunion, salle de sport, ainsi que les conditions nécessaires pour accueillir des invités étrangers, pour les meetings et le networking ».   

 

En parlant du partenariat avec l’UFAR et du sponsoring de l’événement, Sona remarque que Digitain a choisi deux axes dans sa stratégie de partenariats et des activités de sponsoring qui sont l’éducation et le mode de vie sain. C’était la raison pour laquelle la société est devenue le sponsor principal de la course/marche de l’UFAR : « Nous essayons de soutenir les actions qui concernent l’éducation, les NTIC et qui appellent à un mode de vie sain. En plus d’être une possibilité de parler de nous, c’est une façon de tendre la main à ces secteurs importants ».

 

Avec Sona nous avons également abordé la question de l’adaptation des études supérieures aux attentes du marché et des problèmes existants dans ce domaine. (A noter que plusieurs alumni de l’UFAR travaillent actuellement dans les services de vente, de marketing, d’analyse des risques de cette société). Directrice RH d’une société à plus de 1300 employés, Sona assure que le défi actuel le plus important des grandes sociétés est de trouver de bons spécialistes avec de l’expérience pratique : « Nous avons plus de 10 employés qui sont alumni de l’UFAR. Je dois dire que la présence de cette université sur le CV fait tout de suite bonne impression et donne envie de rencontrer le candidat. Je pense que les qualités distinctives sont le savoir-faire pratique, l’expérience que les étudiants acquièrent pendant les études, ainsi que la connaissance des langues et la créativité : les ufariens n’ont pas peur d’essayer quelque chose de nouveau. Toute expérience de travail, qu’elle soit dans ton domaine ou non, permet de rencontrer des problèmes auxquels tu feras face pendant tes activités professionnelles, donc il est important de connaître la culture de travail dès les années d’études pour que la transition soit plus facile ». Sona encourage l’application des connaissances théorique dans la pratique pendant les années universitaires et croit aussi qu’il manque actuellement d’éducation au leadership : « Je pense qu’il est possible d’acquérir les compétences d’un leader pendant les années d’études, à travers la théorie de leadership, des interventions des leaders qui ont réussi ainsi que par des cas pratiques, en développant les capacités de prise de décisions dans de petits groupes d’étudiants. L’application des savoirs théoriques dans le travail sera plus facile, la transition d’un employé junior à un chef d’équipe sera plus rapide. Ce qui manque aux grandes entreprises, ce sont les jeunes leaders compétents ». 

 

C’est cet objectif que poursuit aussi le projet UFAR20+, la collaboration de l’UFAR avec le centre TUMO, la création du Centre de Convergence : former les leaders de demain, faire en sorte qu’à la sortie de l’université les étudiants aient leur propre portfolio et puissent utiliser leur expérience dans le travail. Espérons que nos alumni pourront correspondre aux demandes du marché relevés par notre interlocutrice et contribueront à une collaboration fructueuse de l’Université avec Digitain et d’autres grandes entreprises.