« L’Université française en Arménie forme une élite qui est très arménienne mais un peu française dans l’âme », Valérie Pécresse rappelle son engagement auprès de l’UFAR au dîner du CCAF 2020

30/01/2020

la photo est prise du site du magazine Nouvelles d'Arménie

 

Le 29 janvier 2020, l’Hôtel du Collectionneur de Paris a accueilli le dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) sous le haut parrainage du Président de la République Française. Ce dîner est un moment privilégié de célébration de l’amitié franco-arménienne. Ce rendez-vous annuel constitue aussi une tribune pour mettre à l’honneur des projets structurants de partenariats, tel le projet UFAR20+ dont la levée de fonds a été lancée, il y a presqu’un an, dans ce même endroit, par le Président de la République française.


Un an plus tard, le projet est toujours au centre d’attention de la coopération bilatérale : il a été cité par le Président de la République ce 29 janvier 2020 comme un projet commun au service de la francophonie. La présidente de la Région Ile-de-France, MadameValérie Pécresse a, pour sa part, qualifié ce projet comme le plus beau projet entre la Région et l’Arménie : « Notre plus beau projet c’est le doublement de la capacité d’accueil de l’UFAR. Monsieur le Président de la République, vous avez donné votre bénédiction l’année dernière à ce projet de l’agrandissement de l’Université française en Arménie et vous avez lancé ici la souscription. Et vous savez que j’avais saisi la balle au bond et que je vous avais dit que l’Ile-de-France serait la première à donner les 500 000 premiers euros. C’est ce que nous avons fait mais, entretemps, vous ici, les donateurs et les amis de l’Arménie, vous avez plus que triplé la mise et donc les travaux vont pouvoir commencer d’ici la fin de l’année pour le rayonnement de l’Université française en Arménie qui forme une élite qui est très arménienne mais un peu française dans l’âme et qui sera une élite des ambassadeurs naturels de la France en Arménie. »

 


Madame Pécresse a également parlé de la future collaboration entre l’UFAR et l’Université Gustave Eiffel de Marne-la-Valée pour la création d’une nouvelle filière : « Pour renforcer encore le rayonnement de l’UFAR, j’ai travaillé avec Philippe Tchamitchian, le président de l’Université Gustave Eiffel de Marne-la-Valée pour mettre en place une double filière des mathématiques appliquées. Donc nous allons avoir des échanges d’étudiants qui vont encore croître et se renforcer entre l’Arménie et l’Ile-de-France. »

 


Le Recteur de l’UFAR, professeur Jean-Marc Lavest a été présent au dîner avec beaucoup d’autres acteurs de la coopération franco-arménienne.

Rappelons qu’en 2019, grâce aux mécènes, aux donateurs privés et aux collectivités territoriales françaises, environ 1.2M d’euros ont été collectés.